le 27 janvier 2022
de 17h00 à 18h30
(heure de Bulgarie)

« L’Europe et le monde »

Par S. E. Mme. Iliana YOTOVA – Vice-Présidente de la République de Bulgarie

Une conférence qui s’inscrit dans l’initiative  « Conférence sur l’avenir de l’Europe » de l’Union Européenne, organisée en partenariat avec l’évènement « La nuit des idées 2022 » de l’Institut Français de Bulgarie.
le 18 janvier 2022
de 17h30 à 19h00
(heure de Bulgarie)

« La Présidence Française de l’Union Européenne et les enjeux

de l’Union Européenne pour 2022 »

Par M. Frédéric PETIT – Député MoDem des Français établis en Allemagne, Europe Centrale et Balkans.

Frédéric Petit est ingénieur de formation. Il parle 7 langues dont l’allemand, le polonais, le lituanien, le russe et l’arabe. Dans sa jeunesse, il a effectué un service national civil de 16 mois au Cameroun. A son retour il travaille dans le secteur social dans la ZUP de Borny, à Metz…

« Alors que la France prend la présidence française du Conseil de l’Union Européenne : les défis pour l’Union Européenne sont multiples et se multiplient : crise sanitaire, systèmes de santé et économies sous pression, dérèglement climatique, conflits et ravivement des tensions à nos frontières orientales, terrorisme, superpuissance des GAFAM, menace des libertés...

Pour en savoir plus

le 15 décembre 2021
de 17h30 à 19h00
(heure de Bulgarie)

« La digitalisation du transport de fret pour le chargeur :
enjeux et objectifs
»

Par M. Yvan KELLER – Directeur Pôle Solutions – bp2r. M. Keller est spécialiste de la mise en œuvre de systèmes d’information dans les domaines du transport et de la logistique. Dans les années 1990, il a co-fondé une entreprise dédiée au développement des services Web pour les transporteurs puis a pris en charge le développement d’un progiciel de traçabilité. Il a par la suite travaillé comme chef de marché pour ATL, la division du Groupe Sage spécialisée sur les marchés du transport et de la logistique, avant de rejoindre les équipes IT du transporteur Mory. Depuis 2012, il est en charge du pôle dédié à la transformation digitale du transport de bp2r.

« Les premières voies de la digitalisation du transport datent d’il y a 35 ans par le Minitel en France (Bourse Lamy) et l’EDIFACT (norme internationale de l’échange de données prescrite par les Nations-Unies). L’apparition des technologies de communication et de l’information à fin des années 90, l’apparition des technologies de géo-tracking dans les années 2000, l’apparition des plates-formes digitales transport dans les années 2010 ont apporté des sauts technologiques considérables. Mais le constat que l’on peut faire aujourd’hui est qu’un seul chargeur européen sur dix dispose d’une solution logicielle dédiée au transport ! L’objet de mon intervention est alors de présenter cette évolution technologique et d’expliquer pourquoi le degré de digitalisation du transport reste encore aujourd’hui l’un des maillons de la Supply Chain le plus faiblement équipé.»

le 08 décembre 2021
de 17h30 à 19h00
(heure de Bulgarie)

Par M. Jérémy ROUMIAN – Directeur des Opérations du Human Adaptation Institute et doctorant au LARGEPA / Université Paris 2 Panthéon Assas.

« Les bouleversements sociaux, politiques, écologiques et technologiques exercent des contraintes nouvelles, permanentes et fortes sur les organisations. Comment manager des projets dans ces conditions de plus en plus extrêmes ? Nous devons aller chercher des solutions là où l’humain est poussé dans ses retranchements où il fait preuve de sa plus grande force. Les expéditions en milieux extrêmes nous permettent d’envisager des pistes pour mieux gérer et manager des projets dans un contexte volatile, risqué et incertain…»

le 01 Décembre 2021 de 9h30 à 11h30
(heure de Bulgarie)

Par Mme Cécile ASANUMA-BRICE – chercheuse en sociologie urbaine au CNRS et co-directrice (avec Olivier Evrard – CEA) de l’International Research Program CNRS MITATE LAB.

« Le 11 mars 2011, un important séisme doublé d’un tsunami provoque la fonte de trois des six réacteurs de la centrale de Fukushima Dai ichi au Japon. Dix ans après, les conséquences sociales de la gestion de l’accident sont en cause, malgré une reconstruction offensive de la zone évacuée autour de la centrale nucléaire. Cécile Asanuma-Brice reviendra sur le déroulé d’un désastre qui se poursuit jusqu’à nos jours en abordant les différents enjeux de l’administration post-accidentelle: refuge, incitation au retour, décontamination, répercussions sanitaires, communication du risque et résilience. Autant d’enjeux cruciaux pour une reconstruction en débat.