Nous vous invitons à la prochaine conférence du cycle des Conférences de la Francophonie scientifique du Centre d’employabilité francophone (CEF) de l’ESFAM sur le thème « 𝐋𝐚 𝐏𝐫𝐞𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐅𝐫𝐚𝐧𝐜𝐚𝐢𝐬𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐔𝐧𝐢𝐨𝐧 𝐄𝐮𝐫𝐨𝐩𝐞𝐞𝐧𝐧𝐞 𝐞𝐭 𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐧𝐣𝐞𝐮𝐱 𝐝𝐞 𝐥’𝐔𝐧𝐢𝐨𝐧 𝐄𝐮𝐫𝐨𝐩𝐞𝐞𝐧𝐧𝐞 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝟐𝟎𝟐𝟐 ».
Elle sera donnée par M. Frédéric Petit – Député MoDem des Français établis en Allemagne, Europe Centrale et Balkans, le 𝟏𝟖 𝐉𝐚𝐧𝐯𝐢𝐞𝐫 𝟐𝟎𝟐𝟐 à 𝟏𝟕𝐡𝟑𝟎 (GMT+2).
 

Sa biographie :

M. Frédéric PETIT – Député MoDem des Français établis en Allemagne, Europe Centrale et Balkans. 

Frédéric Petit est ingénieur de formation. Il parle 7 langues dont l’allemand, le polonais, le lituanien, le russe et l’arabe. Dans sa jeunesse, il a effectué un service national civil de 16 mois au Cameroun. A son retour il travaille dans le secteur social dans la ZUP de Borny, à Metz.

En 1998, il rejoint la Compagnie Générale de Chauffe, l’ancêtre du groupe Veolia Energie, qui lui donne l’opportunité de s’installer en Europe centrale (Lituanie puis Pologne).

En 2005, il a pris la responsabilité d’Onyx Polska (Véolia Environnement).

En 2009, il se lance dans des activités d’expertises et de conseil en Europe avec des missions très diverses comme du captage de méthane dans les vieilles mines du Donbass, ou encore du conseil à un député européen Polonais pour la Cop 15.

Le groupe Consolis (ex Bonna Sabla) lui propose de partir en Egypte en 2010, au départ pour redynamiser sa filiale égyptienne, puis pour des objectifs rapidement moins ambitieux sur le plan économique après le Printemps Arabe.

Il revient en Pologne en 2015, avec le groupe Consolis pour une courte période, puis pour relancer son activité de free lancer.Il s’engage en 2016 dans un projet de création d’une Entreprise d’Insertion dans les Quartiers Nord de Marseille. Il devient médiateur en France (Chambre Nationale des Praticiens de la Médiation) et depuis peu en Pologne également.

En 2017, il est élu sous l’étiquette du MoDem député de la 7eme circonscription des Français établis à l’étranger.

Membre de la commission des affaires étrangères et Secrétaire Générale adjoint du Parti Démocrate Européen ( PDE ).

Synopsis :

« Alors que la France prend la présidence française du Conseil de l’Union Européenne : les défis pour l’Union Européenne sont multiples et se multiplient : crise sanitaire, systèmes de santé et économies sous pression, dérèglement climatique, conflits et ravivement des tensions à nos frontières orientales, terrorisme, superpuissance des GAFAM, menace des libertés.

Dans un monde qui s’annonce comme de plus en plus chaotique et dur, nous avons besoin d’une Europe forte sur ses valeurs communes : démocratie, liberté, État de droit, égalité entre ses citoyens et justice. Réaffirmer notre appartenance commune à l’Europe autour des valeurs démocratiques.

Donner les moyens à l’Europe de sa croissance et de sa puissance :

  • Nouvelle impulsion économique : réindustrialisation et investissements dans le numérique, la santé, l’écologie pour être créateur et producteur.
  • Une impulsion qui permettra de répondre à la question de l’emploi et au financement de notre modèle social.
  • Et qui permettra aussi de garantir la souveraineté européenne.

Gestion de la dette commune européenne.

Enjeux environnementaux : investissements communs, efforts diplomatiques joints pour inciter les pays les plus émetteurs, accompagner les pays les plus pauvres. Taxe carbone, pêche & accord commerciaux plus verts.

Numérique : contrôle et responsabilité des GAFAM (imposition, gestion des données personnelles).

Immigration : politique migratoire commune avec une législation coordonnée sur l’immigration légale et sur le droit d’asile, une solidarité sur la gestion des flux, et une politique ambitieuse de développement des pays du sud. Sur l’immigration il faut également dépasser notre inquiétude à parler de « frontières ». Le terme frontière n’est pas un gros mot. Une frontière ce n’est pas un outil pour empêcher des exilés de rentrer sur son territoire. C’est un outil qui délimite notre responsabilité et notre souveraineté. Il n’y aura pas de politique environnementale réaliste si nous ne sommes pas clairs sur « quelles sont les frontières de l’Union Européenne » et sur leurs gestions.

Attachement viscéral à la Démocratie : à la défense et au soutien des droits de l’homme, à l’universalisme, et à notre lutte contre le détricotage progressif et méthodique de l’État de droit.

Dans toute cette zone de l’Europe, qui va « de la Mer Baltique à la Mer Noire », et qui nous inquiète sur l’État de droit, il y a tout de même des notes d’optimismes à prendre en compte : les résultats des élections en Tchéquie, le nouveau gouvernement anti-corruption en Bulgarie, l’actuelle campagne anti-corruption du concurrent d’Orban, Peter Marki Zay, qui a des chances de victoire… Quelle est, Monsieur le Secrétaire d’État, votre analyse des développement politiques actuels en Europe centrale et orientale ? »

Date et heures : 18 Janvier 2022, de 17h30 à 19h00 (heure de Sofia, GMT + 2)

La conférence sera accessible à tous via Teams sur : https://msteams.link/9U0A

Pour consulter le catalogue des conférences de la Francophonie scientifique du CEF-ESFAM, veuillez consulter : https://esfam.auf.org/conferences-de-la-francophonie-scientifique-cef-esfam/