Résumé

En 2011, Maryse Bouchard écrivait (p.9) : « en période crise, les régulations macrosociales (marché, État, compromis institutionnalisés) sont ébranlées, de sorte que l’espace pour les innovations et les expérimentations s’élargit ». La crise de la covid-19 bouleverse tous les secteurs de l’économie ; le numérique y prend une place majeure, en tant que vecteur de transformations inédites. Il bouleverse, en particulier les collectifs engagés dans des démarches d’innovation (sociale, organisationnelle, inter organisationnelle).

L’objectif de cette session est de travailler avec des acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire et des responsables politiques sur des innovations sociales, repérées pendant et après la crise de la covid-19 et d’analyser comment la crise et la transformation numérique ont impacté les projets des acteurs, à l’échelle des individus, des organisations et des territoires. Comment ont-elles modifié l’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité (minorités, handicapés, personnes âgées …) et les attentes de ces personnes vulnérables ?

Il s’agit aussi d’interroger les démarches d’innovation mises en œuvre par les acteurs des industries culturelles et créatives, touchées de plein fouet par la crise. Bien avant cette crise, Vivant (2009) rappelait que ces « travailleurs créatifs » recouvrent une grande diversité de professions (les artistes et professions créatrices (architectes, designers web, publicitaires, chargés de communication, etc.), leur lien fort à l’espace urbain et leurs conditions de précarité.

Mots Clés : Entrepreneuriat social ; Innovation sociale ; dynamiques territoriales ; accompagnement social et intégration ;